play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
  • cover play_arrow

    AnimKids

Toku/Sentaï

Le fils de Kong

today02/06/2024 69 240 5

Arrière-plan
share close

Après les dégâts de King Kong, Carl Denham doit fuir New-York pour éviter la prison. Il part en bateau et rencontre la chanteuse Hilda. Il retourne sur l’île du crâne pour trouver un trésor mais une mutinerie éclate à cause de Helstrom qui tente de prendre le pouvoir mais se retrouve exilé sur l’île avec eux, le capitaine et le cuisinier chinois.

Sur l’île, il sauve le fils de Kong des sables mouvants. Le gorille les aide ensuite en tuant un ours et un dinosaure. Helstrom tente de les trahir à nouveau mais se fait dévorer par un serpent de mer. Carl trouve la statuette de diamant et la prend mais cela déclenche la destruction de l’île qui s’enfonce dans la mer, Kong le sauve à nouveau avant de périr noyé. Carl est riche et se met en couple avec Hilda en guise de happy end!

Malgré les intentions louables de Carl de rattraper ses erreurs en sauvant Kong, il va tout de même provoquer sa perte ainsi que celle de tous les habitants de l’île. Un nouvel exemple que l’homme devrait laisser les choses en l’état.

Les trucages ne sont pas toujours réussi mais le jeune gorille est plus petit que le précédent alors ils n’ont pas besoin de tenter de lui donner un aspect gigantesque, ce qui facilite les choses. Malgré le noir et blanc, le film se regarde bien.

Bien que doté de plusieurs personnages charismatiques, le film ne va pas du tout être un succès! La faute peut être à une deuxième partie sur l’île un peu trop courte alors que nous aimerions voir un peu plus le gentil gorille. La destruction de l’île est bâclée. La plus grosse erreur est sans doute d’avoir sorti ce film lui aussi en 1933, tout juste 8 mois après le précédent. Kong n’a pas eu suffisamment le temps de manquer au spectateur qui ne sont pas retournés le voir au cinéma. C’est injuste pour le film qui est plutôt sympathique et à regarder sans hésitation.

 

Écrit par: JF Le Fur

Rate it
0%