Hommages

Seiji Yokoyama

today29/10/2021 24

Arrière-plan
share close

Seiji Yokoyama est né le 17 mars à Hiroshima. Très jeune il dirige ses études vers sa passion : la musique. En mars 1957 il sort du conservatoire de musique de Tokyo avec en poche un diplôme de compositeur.
Yokoyama a cependant une particularité assez originale pour un musicien : il ne sait jouer d’aucun instrument. Lorsqu’il compose un morceau, il est tenu de le faire jouer par un orchestre pour juger de sa qualité. Il se voit donc obligé d’écrire ses partitions par petits bouts, qu’il fait ensuite jouer par son orchestre. Il rectifie ensuite le tir en cas d’erreur, et passe aux notes suivantes. Ce qui pour la réalisation d’une œuvre n’est pourtant pas forcément le moyen le plus rapide. Yokoyama y voit lui un avantage, puisque selon lui le fait de faire interpréter l’air par un cinquantaine de musiciens, laisse très peu de marge d’erreur.
Lors des mises aux points, tout comme lors des interprétations, Seiji dirige lui-même son orchestre. Néanmoins sur certains albums de Saint Seiya il a cédé la place à un autre chef d’orchestre renommé Hiroshi Kumagai qui a travaillé entre autre sur la musique de capitaine Harlock.

Coté style, il s’inspire de compositeurs romantiques du XIX ème siècle tels Richard Wagner (ça se ressent dans les airs d’Asgard notamment), Gustav Mahler et Rossini. Mais Yokoyama est un homme de son temps et il manipule tout aussi bien les compositions mettant en jeu des guitares électriques et il est tout aussi à l’aise dans le style rock. Cet éclectisme fait assurément de lui le Mozart japonais du XX ème siècle. Ses nombreux succès ne lui on pas fait attraper la grosse tête, loin s’en faut, car lui-même se considère moins talentueux que ses collègues et amis Kentarô Haneda (Cobra, Macross, Genji) et Masaaki Hirao…

Lorsque vint l’heure du choix de celui qui s’occuperait de la bande son de Saint Seiya, le producteur Hatano s’exclama : « pour les chansons, je veux du rock, et pour les musiques du Yokoyama ! »
Alors là aussi pas besoins de s’étendre, puisque c’est lui qui signe toutes les musiques de Saint Seiya de A à Z.
Ces musiques sont regroupées en 10 Original Sound Track (OST). Dans ces différents airs Yokoyama, réussi toujours à s’adapter à l’ambiance de Saint Seiya. Ainsi on aura des sonorités très proches de l’univers Wagnérien pour Asgard, puis on aura des mélodies un peu plus méditerranéennes pour l’OST consacré à Poséidon et la bataille des océans.
Enfin on notera qu’il a également crée beaucoup de morceux qui font la part belle aux instruments plus modernes telle les guitares électrique, basses et autres synthétiseurs. Parmi ces chef d’œuvre on citera : Pegasus Fantasy (pour la mélodie), Burn Cosmos, Glide Pegasus, Under Sea Temple, le thème d’Abel et tellement d’autres… Son travail sur les OST de Saint Seiya est non seulement apprécié des fans, mais aussi des professionnels puisqu’il lui vaudra le prix JASRAC qui est comparable à nos disques d’or et qui est décerné par la Japanese Society for Rights of Authors, Composers and Publishers.

On pourra souligner aussi que c’est lui qui emmène Kazuko Kawashima dans l’aventure Saint Seiya. (Kazuko Kawashima est celle qui fredonne la plupart des thèmes de Saint Seiya. Eh oui les célèbres Lalalalala !)
En effet Yokoyama est vraiment séduit par sa voix et c’est en 1978 qu’ils collaborent pour la première fois.

Écrit par: animix

Rate it

Article précédent

Hommages

Shingo Araki

Shingo Araki (荒木 伸吾, Araki Shingo?), né le 1er janvier 1939 dans la préfecture d'Aichi et mort le 1er décembre 2011, est un dessinateur d'animation et character designer japonais. Très tôt, le dessin est sa passion : vers l'âge de cinq ans, il commence à reproduire des dessins vus dans des journaux. Plus tard, âgé d'une vingtaine d'années, il entame sa carrière professionnelle par des illustrations pour des publicités et […]

today29/10/2021 42


Articles similaires

Logos Et applis
Partenaires
0%