play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
  • cover play_arrow

    AnimKids

  • cover play_arrow

    Superloustic

Festival et Convention

Animeshon Festival, c’est quoi ?

today17/04/2023 39

Arrière-plan
share close

Bonjour, voici notre dernière interview écrite sous forme questions-réponses mais sans plus attendre …

1) Présentez- nous votre festival  et événement en quelques mots ?
Notre festival est une manifestation dédiée au cinéma d’animation asiatique basé à Saint-Priest dans le Grand Lyon, au cinéma Le Scénario, qui lui-même va déménager à quelques dizaines de mètres de son emplacement actuel pour devenir un complexe ultra moderne de 4 salles à la fin de l’année. Notre ligne éditoriale, que ce soit au niveau de la programmation comme au niveau de l’accueil des festivaliers, est d’être ouvert à tous les publics, que l’on parle des enfants, des ados, des adultes, des familles, des mordus d’Asie, d’animés ou de spectateurs plus classiques.
 
2 ) Depuis cb d’année faites vous cela ?
La première édition a eu lieu en 2017.
 
3) Comment est venue l’idée  de créer ce festival ?
Lorsque j’étais encore employé du cinéma, le directeur Boris Pastou, fraichement arrivé à son poste, souhaitait créer une identité pour son cinéma à travers un festival. Avec le groupe de jeunes dont je m’occupais à l’époque à travers un projet de médiation nous avions organisé une soirée autour de « Princesse Mononoké » qui fit salle comble. Voyant ce succès et connaissant mes connaissances cinéphiliques, le directeur du cinéma me proposa de créer un festival sur cette thématique avec lui.
 
4) Que proposez-vous dans ce festival ou bien l’ évènement ?
Nous proposons chaque année une dizaine de longs métrages de cinéma d’animation asiatique (90% japonais en général) le temps d’un week-end, allant du vendredi soir au dimanche soir. Exceptionnellement cette année nous continuons le lundi grâce au hasard du calendrier.
 
 5) Est ce que l’événement ou festival est annuel ?
Oui, et même durant le covid nous avons réussi à maintenir cette annualité.
 
6) Participez- vous à d’autre festival en tant exposant  ?
Quand les dates nous le permettent, nous avons un stand à la Japan Touch Haru
 
7) Peut-on devenir bénévole pour vous venir en aide ?
C’est tout à fait possible mais pour garder une certaine dynamique, une certaine identité, une certaine cohésion au sein du groupe de bénévoles nous accueillons plus volontiers des bénévoles de 15 à 30 ans. Il faut également être quelqu’un de tolérant, capable de travailler en groupe et de s’y intégrer facilement. Aucune expérience ni connaissance spécifique n’est demandée, la bonne volonté et la motivation étant suffisantes. Pour cela on peut nous écrire à l’adresse du festival : animeshonfestival@gmail.com
 
8) Où vous trouvez-vous ?
A Saint-Priest, dans le Rhône, une ville de l’agglomération lyonnaise.
 
Bonus : 
 
Alors je n’ai pas de préférence entre manga et animé donc je vais tricher un peu. J’ai découvert l’univers des manga à travers une oeuvre magistrale à l’époque du lycée : Blame!
Un manga au style rare les phases de dialogues sont extrêmement rares, autant que les émotions des personnages. Le lecteur est plongé dans un univers postapo aride, sec, vide, angoissant de solitude et de silence servi par le travail époustouflant d’un mangaka architecte à l’origine.
 
 
Evidemment comme tous les enfants des années 90 j’ai été élevé à Dragon Ball Z, Ken le survivant, Nicky Larson et bien d’autres mais je n’avais pas conscience que c’était différent d’autres dessins animés à l’époque donc je maintiens ma première réponse. Comme manga donc je citerais Blame! et One Punch Man. En animés, je vais faire l’impasse sur mon enfance pour parler de One Punch Man (je l’aime dans les 2 catégories), Hellsing et Escaflowne que j’ai adoré étant ado.
 

 
Hellsing et Escaflowne sont des oeuvres que j’ai découverts ado et qui m’ont marquées pour diverses raisons. La noirceur du premier et la fascination pour son personnage principal, le dépaysement et l’aspect chevaleresque du second.
 
One Punch Man me plaît pour sa satyre des super-héros, son animation frénétique et élégante (en tout cas la première saison), son duo de personnages principaux attachants, décalés que tout oppose.
 

Retrouvez- nous sur notre Facebook 

 
 

Écrit par: animix

Rate it
0%